Mes chers compatriotes,

Lors d'une récente visite à Auxerre, tandis que mon convoi traversait la Zone Commerciale de l'entrée de la ville et que j'apercevais sur un rond point le spectacle désolant de cinq gilets jaunes avinés bravant le froid à l'aide d'un feu de palettes, l'idée de l'organisation d'un Grand Débat National m'a immédiatement traversé l'esprit dans un éclair de génie.

Las des conseils avisés des brillantes personnes qui m'entourent, l'heure est venue de donner la parole à ceux qui ne sont rien, ces gaulois réfractaires qui nous coûtent un pognon de dingue. Je brûle d'impatience de lire avec toute l'attention qui leur est dûe vos analyses macro-économiques affutées et disruptives.

Je vous invite donc, pour les non illettrés d'entre vous, à cliquer sur ma boite de réception pour me faire part de vos suggestions.

Pour finir, je vous en conjure, promettez-moi que dorénavant les émeutes, c'est fini. Vos mères méritent mieux que ça.

Votre dévoué Jupiter